SoItaliaNyon

Les notes des joueurs lors du match 

Italia Nyon - Crans 2-1

Ce dimanche de fin septembre, nous a permis de voir une belle victoire de notre première équipe. La mission était claire: obtenir les 3 points contre un concurrent direct à la promotion Italia's project. Mission accomplie. Nos misters sciences football étaient présents cet après-midi et se sont permis de noter la prestation des joueurs. En espérant qu'ils ne se fassent pas taper...

D'Antuono Christian (6) : Il s'est sali une fois les gants, c'était pour aller rechercher le ballon au fond des filets. Il n'a rien eu à faire, on a tout de même pu apprécier ses relances aux pieds. Christian le spectateur VIP non payant de Marens. Christian Constantin 

Perreira Dos Santos Mickael (6.5) : Une première mi-temps superlative, solide et concentré à la relance. Une deuxième mi-temps plus compliquée avec l'entrée du très remuant Steven Richard Leefe Gerrard. Son match; à l'image d'une bouteille Perrier ;impressionnante à l'ouverture, puis elle perd un peu de gaz et on est moins surpris...  Perrier Dos Santos Mickael



Pugnale Diego (7) : All in all you're just another brick in the WALL.  Pour composer cette chanson, les Pink Floyd se sont inspirés à notre Diego Pugnale nationale. Un vrai mur cet après-midi, capable de nous régaler avec des feintes et un petit festival sur le côté. Le Walter Samuel d'Italia Nyon... Walter Pugnale

Munier Sébastien (7) : Un capitano, c'è solo un capitano, un capitanoooo c'è solo un capitanoooooo Le couple parfait avec Diego. Il n'y a rien à dire c'est du solide dans l'axe. Il est même passé latéral on se serait cru au Parc des princes à une voyelle près... Sébastien Meunier...

Correira de Matos José Antoine (5.5) : Il s'est fait surprendre sur son côté pour le premier but, il s'est bien rattrapé durant le match de part sa générosité dans les duels. On l'a senti très nerveux pendant le match en essayant de replacer son ailier. José Mourinho joueur... cet après-midi.

Batardière Kiko Kevin (6) : Il avait des clients peu commodes face à lui, c'était un match contre ses anciens coéquipiers. Cela s'est vu, un peu comme quand tu revois ton ex; t'as toujours des sentiments pour elle et tu n'as pas envie qu'elle souffre trop mais en même temps elle t'a fait du mal alors tu le lui dis. Ce qui explique son carton jaune, il a bu peut-être trop de café Kiko d'oro...

Moreira Raimundo "Mouna" (9) : Qui veut d'la MOUNA ? Negro ça fume que la MOUNA, Mais qui veut d'la MOUNA ? Mes negros ne fument que la MOUNA. Le FC Crans a fumé de la MOUNA et ils ont toussé. Et Mouna les a fumés... MHD va changer la moula par Mouna. Il a été impressionnant cet après-midi, dans tous les bons coups, il a récupéré des ballons, il a marqué deux buts, il a raté un but à bout portant ce qui lui a fait perdre le point pour avoir la note maximale. MOUNA feat MHD a été le HDM aujourd'hui. 

Groenendijk Christophe (6.5) : tch-tch-tch-tch-tch-tch la locomotive d'Italia Nyon a encore parcouru des kilomètres de terrains, il a gratté énormément de ballons. Le "gratteur" hollandais a encore montré qu'il avait 4 poumons. De Jong Christophe. 

Mangone Elio (7) : Dernièrement, le petit prince d'Italia Nyon nous avait régalé avec des bouillons Knorr inédit. Aujourd'hui il a ré-inventé la syntaxe française avec un dribble introuvable dans tous les livres de grammaire... Un point virgule déstabilisant pour ensuite poser une accélération et retourner en cuisine afin de déposer un caviar pour Rrahamani. De quoi faire taire ses anciens professeurs de français du Rocher. Elio Molière. 

Rrahamani Festim (7.5) : Blessé aux adducteurs, le numéro 9 d'Italia Nyon a énormément travaillé pour l'équipe, il est venu chercher des ballons à la mi-terrain, il a tourné le jeu, il a gardé le ballon pour faire monter l'équipe, il a frappé au goal sans trouver le but. Puis, il a trouvé MOUNA d'une passe chirurgicale... Un vrai Festim(n)... pour les yeux.

Iandolo Fabrizio (6.5) : Son match peut être comparé à un rencard avec une fille. En effet, dans les premières minutes, il s'est fait posé des stops, elle ne s'est pas laissée faire... Peu à peu il a réussi à la séduire pour ensuite la passer à chaque fois... Mais il en faisait trop et sortait de la zone (le terrain) de conclusion... Il a besoin des petits conseils de Hitch, de plus il faudrait peut-être agrandir le terrain...

Les joueurs qui ont joué plus de 20 minutes et les coachs. 

Ucci Andrea (6.5) : La barbe bien taillée, bronzé, les cheveux en ordre, le maillot moulant, des passes léchées, des corners dangereux, un excès d'altruisme, une occasion, le look soigné. Une belle entrée pour PanUCCI.

Caballero José (7) : Sanguin à la Antonio Conte, il a bien préparé le match, il a eu le courage de remettre la même défense qui n' avait pas vraiment brillé en coupe. Puis il a su faire les bons changements et les multiplier pour casser le rythme. 

Hausamann Christophe (9) : Connait extrêmement bien la nervosité que le café Kiko d'oro peut engendrer... Il a clairement chuchoté à l'oreille du coach pour provoquer le changement qui a permis de rester à 11-11. 

Les joueurs qui nous ont le plus impressionnés du FC Crans. 

Storti Alfonso (6) : Le gardien le plus connu de la côte, le Vatican étudie sa candidature pour être sanctifié après tous les miracles qu'il a fait durant sa carrière. Aujourd'hui il a su hypnotiser Ucci et Rrahamani mais il est un peu fautif sur le premier but. Ouf il est encore humain...  

Gallicchio Mathias (6.5) : Un peu de pancietta, élégant, au milieu un peu court physiquement à cause des nombreux voyages culturels, en constante discussion avec l'arbitre, coach sur le terrain, replacement tactique, pas hyper vif, des passes lasers (le décalage pour le premier but) mizuno aux pieds, parfait tactiquement donc il a moins besoin de courir mais besoin de sortir pour souffler... Thiago Mathias Motta

Theilkäs Alexandre (6.5) : Il avait un client difficile, il a réussi à faire taire le bomber d'Italia Nyon en lui empêchant de se retourner. Dommage qu'il n'ait pas pu se dédoubler pour stopper Mouna. S'il avait le physique pour jouer 6, on aurait un sergio Busquets à Crans. 

Da Costa Silva Paulo Junior (7) : Les qualités de ce joueur se retrouvent toutes dans ces nombreux noms. En effet, il est aussi technique que Neymar Junior et quand il a le ballon dans les pieds on sait que quelque chose peut se passer. Il sait défendre avec la même malice que Paolo Maldini... à l'aise devant le but comme André Silva, mais surtout il plonge comme le bateau concordia de la compagnie Costa croisières... Un vrai margoulin. Mais on l'aime pour ça !!!

Le comité 




                                          

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

We Want You

ITALIA NYON - Genolier-Begnins II 3-0